4
February
#WorldCancerDay
#WeCanICan

WCD2018 - Global Press Release (French)

À l'occasion de la Journée mondiale contre le cancer, les experts du cancer appellent à un accès égal pour réduire de 25% les décès prématurés liés à cette maladie 

  • La Journée mondiale contre le cancer 2018 met en lumière les inégalités mondiales dans l’accès au dépistage précoce, au traitement et aux soins
  • L’UICC demande un accès plus équitable pour réduire de 25% les décès prématurés liés au cancer et aux maladies non-transmissibles d’ici 2025, conformément aux objectifs de l’OMS
  • Statistiques pays par pays consolidées sur l’incidence et la mortalité du cancer, sur les plans de lutte contre le cancer et les registres nationaux et sur l’accès à la radiothérapie, basées sur les données les plus récentes fournies par GLOBOCAN et l’OMS

Samedi 3 février 2018 – Journée mondiale contre le cancer: Le dimanche 4 février, la Journée mondiale contre le cancer sensibilise à la cause de millions de personnes dans le monde confrontées à un accès inégal au dépistage, au traitement et aux soins du cancer. À l'heure où les experts du cancer, les professionnels de la santé et les partisans autour du monde militent en faveur d'une action rapide pour réduire le nombre de décès prématurés liés au cancer au plan mondial, la Journée appelle à prioriser l’accès au diagnostic et au traitement.  

L’objectif mondial d’une réduction de 25% des décès prématurés attribuables au cancer et aux maladies non-transmissibles* (MNT) d’ici 2025 est possible. Néanmoins, pour tenir cet engagement mondial, il est nécessaire de s’attaquer aux inégalités actuelles en termes d’exposition aux facteurs de risque, et celles liées à l'accès au dépistage, à la détection précoce, au traitement et aux soins adaptés en temps opportun.

Professeur Sanchia Aranda, Présidente de l’UICC et PDG de Cancer Council Australia :

« Établi en 2011, l’objectif de l’Organisation mondiale de la Santé visant à réduire de 25% les décès prématurés liés aux MNT sur une période de 14 ans arrive à la moitié de son échéance. Nous pouvons atteindre cet objectif, mais agir est plus que jamais nécessaire. Les inégalités dans l'accès à la prévention, au dépistage, au traitement et aux soins compliquent la tâche visant à réduire le nombre de décès prématurés. Si nous nous engageons à réaliser cet objectif, nous devons agir vite et de manière résolue pour que l'accès aux services de cancérologie à travers le monde soit plus égal. » 

Chaque année, la Journée mondiale contre le cancer, organisée à l’initiative de l’Union Internationale Contre le Cancer (UICC), mobilise les voix du monde entier contre ce que l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a récemment reconnu pour la première fois comme étant la principale cause de mortalité dans le monde[1].

À ce jour, le nombre de décès liés au cancer est estimé à 8,8 millions chaque année[2]. Ce sont les pays à revenus faibles et intermédiaires les plus durement touchés, avec près de 70% des décès se produisant dans des pays en voie de développement, qui sont bien moins équipés pour faire face au fardeau que représente le cancer[3]. Les inégalités les plus criantes sont constatées dans les cancers infantiles, une catégorie spécifique soulignée par l’OMS dans sa résolution sur le cancer 2017, avec des taux de survie de plus de 80% dans les pays à revenus élevés, pour seulement 20% dans certains pays à revenus faibles[4].

Les inégalités sont aussi fortement ressenties dans les pays à revenus intermédiaires et élevés, en particulier parmi certaines populations, notamment les populations indigènes, les immigrants, les réfugiés, les populations rurales et les groupes socio-économiques défavorisés.    

Professeur Sanchia Aranda :

« Alors que la campagne “Nous pouvons. Je peux.” de la Journée mondiale contre le cancer se conclut cette année, nous espérons favoriser des actions concrètes de la part des gouvernements et de la société civile permettant de s'attaquer aux inégalités dans le diagnostic, le traitement et les soins du cancer, qui, malheureusement, touchent en grande partie les populations les plus vulnérables dans tous les pays. En Australie, même si nous maintenons certains des meilleurs résultats au monde dans le traitement du cancer, les données nationales révèlent que les inégalités entre les populations des groupes socio-économiques les plus élevés et les plus bas ne font que s'accroître au fil du temps. Ces voix oubliées doivent être représentées avec plus de vigueur lors de nos discussions durant la Journée mondiale contre le cancer. »

L’accès à la radiothérapie est un exemple frappant de ces inégalités au plan mondial, touchant particulièrement les populations défavorisées. En tant que l’une des principales méthodes de traitement du cancer, la radiothérapie est recommandée pour 52% des patients atteints de cette maladie[5]. L’écart entre le besoin et la disponibilité est le plus flagrant dans les pays à revenus faibles et intermédiaires de toute évidence ; 90% des patients atteints de cancer dans ces pays n’ont pas accès à la radiothérapie[6]. Pourtant, la question de l’accès à ce traitement vital se pose dans beaucoup de pays. En Chine continentale, il y a une grave pénurie d’installations de radiothérapie, l'accès variant considérablement d'une province à une autre. Et en fonction de leur lieu de résidence en Angleterre§, les patients peuvent faire face à des variations importantes, allant de 20% à 70%, dans l'accès à la radiothérapie avec modulation d'intensité, une technique avancée de traitement par radiothérapie[7].

En réponse immédiate aux inégalités mondiales et au besoin critique d’une intervention au plan national, l’UICC a aujourd'hui officiellement lancé la campagne Traitement pour Tous. Il s’agit de la deuxième nouvelle initiative de l’UICC en autant d'années visant à mobiliser l’action nationale pour améliorer l’accès au diagnostic et au traitement du cancer. C’est une reconnaissance directe que le fardeau du cancer ne peut être exclusivement allégé par la prévention pour réduire l’incidence de la maladie. Dr. Cary Adams, Directeur général de l’UICC :

« Le raz-de-marée des cas de cancer attendus pour les décennies à venir nécessite une réponse solide et convaincante à tous les niveaux, mondial comme national. Traitement pour Tous, en tandem avec son initiative jumelle, C/Can 2025: City Cancer Challenge, aura pour objectif d'accélérer le progrès en traduisant les engagements mondiaux en actions nationales basées sur la qualité, la sécurité et les faits. »

En permettant aux membres de communautés, aux villes, aux pays et aux gouvernements d’exploiter les quatre piliers du traitement et des soins du cancer dans le cadre de l’initiative Traitement pour Tous, nous pourrons :

  • Améliorer la qualité des données sur le cancer à l'usage de la santé publique
  • Augmenter le nombre de personnes ayant accès au dépistage précoce et à un diagnostic précis de cancer
  • Offrir des traitements de qualité et en temps opportun pour les cancers précoces et métastatiques
  • Au minimum, procurer des soins de soutien et palliatifs de base pour les 32,6 millions de personnes atteintes de cancer[8].

Aujourd'hui, à l’occasion de la Journée mondiale contre le cancer, « Nous pouvons. Je peux. » améliorer l'accès et contribuer à l’objectif d'une réduction de 25% des décès prématurés liés au cancer et aux MNT d'ici 2025.

 

*Les maladies non-transmissibles, ou chroniques, sont des maladies de longue durée, généralement à progression lente. Parmi les quatre types principaux : les maladies cardiovasculaires, le cancer, les maladies respiratoires chroniques et le diabète.
La communauté mondiale s’est engagée à réduire le nombre de décès prématurés liés au cancer et aux MNT de 25% d’ici 2025, tel qu’établi dans le Plan d'action mondial pour la lutte contre les maladies non-transmissibles.
Les principales modalités de traitement du cancer incluent la radiothérapie, la chirurgie et les traitements médicamenteux comme la chimiothérapie
§La grande disparité des services de cancérologie et de l'évolution de l’état de santé des patients selon leur lieu de résidence est souvent désignée « loterie en fonction du code postal »

-FIN-

Notes à l'intention des rédacteurs

À propos de la Journée mondiale contre le cancer 2018

La Journée mondiale contre le cancer a lieu chaque année le 4 février, et c’est la seule initiative lors de laquelle le monde entier peut unir ses forces pour mettre en lumière le cancer d’une manière positive et inspirante. À l’initiative de l’Union Internationale Contre le Cancer (UICC), la Journée mondiale contre le cancer conclut cette année la campagne « Nous pouvons. Je peux. », qui explore la manière dont tout un chacun, au niveau individuel ou collectif, peut jouer un rôle dans la lutte contre le cancer. Tout comme le cancer touche les individus de façon différente, nous avons tous le pouvoir d’agir pour réduire son impact. La Journée mondiale contre le cancer est une occasion de réfléchir à ce que vous pouvez faire pour vous engager et agir.

Pour en savoir plus, veuillez consulter : www.worldcancerday.org

À propos des activités et des événements grand public de la Journée mondiale contre le cancer

Les associations nationales et internationales autour du monde collaborent pour organiser des événements de sensibilisation et d'information sur le cancer, notamment la Chain for Change au Canada et la marche One Step at a Time Cancer Warrior Walk en Afrique du Sud. Pour en savoir plus sur des événements spécifiques, consultez : www.worldcancerday.org/map

À propos de l’Union Internationale Contre le Cancer (UICC)

L'UICC est la plus importante organisation de lutte contre le cancer avec plus de 1’000 organisations membres dans plus de 160 pays représentant les principales sociétés de lutte contre le cancer, ministères en charge de la santé, instituts de recherche, centres de soins et groupes de patients dans le monde. L'organisation est déterminée à jouer un rôle de leader en encourageant les initiatives visant l'engagement, le renforcement des capacités et la sensibilisation qui unissent la communauté de lutte contre le cancer, en vue d'alléger le fardeau mondial de cette maladie, favoriser une plus grande équité et inscrire la lutte contre le cancer au programme mondial de développement et de santé.  

L'UICC et ses partenaires multisectoriels s'engagent à mener des actions créant de la valeur partagée et à assurer la mise en place et le développement de programmes de qualité durables destinés à lutter contre le fardeau mondial du cancer et des autres maladies non-transmissibles (MNT). En outre, l’UICC est l’un des membres fondateurs de NCD Alliance, l'alliance sur les MNT (maladies non transmissibles), un réseau mondial de sociétés civiles qui représente aujourd’hui près de 2’000 organisations dans 170 pays.

Pour en savoir plus, veuillez consulter : www.uicc.org

À propos de Traitement pour Tous

Au cours des sept dernières années, l’Union Internationale Contre le Cancer (UICC) a réuni la communauté

de lutte contre le cancer pour inscrire cette maladie à l'ordre du jour mondial de la santé et du développement, en incluant le cancer et les maladies non-transmissibles aux Objectifs de développement durable de 2015 et en jouant un rôle-clé dans l'adoption d’une résolution sur le cancer lors de l’Assemblée mondiale de la santé en 2017.

« Traitement pour Tous » est le nom d’une nouvelle initiative de plaidoyer audacieuse et inspirante menée par l’UICC. Elle exhorte la communauté internationale de lutte contre le cancer à s'attaquer aux inégalités mondiales dans l’accès aux services de cancérologie en soutenant quatre piliers essentiels du traitement et des soins du cancer :

  • Améliorer la qualité des données sur le cancer à l'usage de la santé publique
  • Augmenter le nombre de personnes ayant un accès au dépistage précoce et à un diagnostic précis de cancer
  • Offrir à tous des traitements de qualité et en temps opportun pour les cancers précoces et métastatiques
  • Fournir des soins de soutien et palliatifs de base pour tous.

Pour en savoir plus, veuillez consulter : www.uicc.org/TreatmentforAll

Tableaux des données consolidées :

  1. Incidence du cancer et mortalité par pays (Organisation mondiale de la Santé, 2012)
  2. Pays avec plans de lutte contre le cancer et registres nationaux (Organisation mondiale de la Santé, 2014)
  3. Nombre de machines de radiothérapie et de machines par population d’un million par pays (AIEA, 2017)

Pour accéder aux tableaux de données, veuillez consulter : www.worldcancerday.org/exclusive-content-uicc-members

Contact presse:

Timothy Wild
Email: twild@maitland.co.uk
Tel: +44 (0)7920 702 850

Patricia Galve
Email: galve@uicc.org
Tel: +41(0)22 809 181


[1] Soixante-dixième Assemblée mondiale de la santé organisée par l’Organisation mondiale de la Santé en 2017, point 15.6 de l’ordre du jour : Lutte contre le cancer dans le cadre d’une approche intégrée [Date de consultation : 21.12.17] http://apps.who.int/gb/ebwha/pdf_files/WHA70/A70_32-fr.pdf

[2] Organisation mondiale de la Santé (2017) Aide-mémoire sur le cancer. [Date de consultation : 20.12.17] http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs297/fr/

[3] Organisation mondiale de la Santé (2017) Aide-mémoire sur le cancer. [Date de consultation : 20.12.17] http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs297/fr/

[4] Childhood Cancer International, 8 Reasons why Childhood Cancer should be a global child health priority [Date de consultation : 10.01.2018] http://childhoodcancerinternational.org/8-reasons-why-childhood-cancer-should-be-a-global-child-health-priority/

[5] Barton, Frommer & Shafiq (2006) Role of radiotherapy in cancer control in low-income and middle-income countries, Lancet Oncology 7(7): 584-595 [Date de consultation : 24.04.2017] http://thelancet.com/pdfs/journals/lanonc/PIIS1470-2045(06)70759-8.pdf

[6] Zubizarreta et al. (2015) Clin Oncol (R Coll Radiol) 27(2):107-14 [Date de consultation : 24.04.2017] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25455407

[8] GLOBOCAN 2012 (Centre international de Recherche sur le Cancer), Estimation de l’incidence, la mortalité et la prévalence du cancer au Nigéria en 2012 [Date de consultation : 20.12.17] http://globocan.iarc.fr/Pages/fact_sheets_cancer.aspx