Article de presse officiel de la Journée mondiale contre le cancer 2021

Téléchargez l'article de presse en PDF ici

Adaptations et innovations face au COVID-19 dans la lutte contre le cancer

Cette année pour la Journée mondiale contre le cancer le 4 février, l’UICC met en lumière comment les organisations et individus ont répondu de manière héroïque à la pandémie afin de maintenir les progrès réalisés dans la lutte contre le cancer.

Mardi 19 janvier 2021. Genève, Suisse.

Pour marquer la Journée mondiale contre le cancer le 4 février 2021, l’Union international contre le cancer (UICC) donne la parole au personnel soignant, aux scientifiques, aux volontaires et aux militant-e-s travaillant dans lutte contre le cancer de par le monde. L’UICC les remercie, de même que les organismes gouvernementaux, pour tout le travail engagé ces douze derniers mois face à la pandémie.

Le thème de la Journée mondiale contre le cancer, « Je Suis et Je Vais » reflète cet esprit extraordinaire, ainsi que la résilience des organisations et individus engagés dans la lutte contre le cancer. Les témoignages que l’UICC a récoltés cette dernière année sont publiés ce 4 février sur une page dédiée du site officiel (en anglais) de la Journée mondiale contre le cancer. Si la pandémie menace les progrès accomplis dans la lutte contre le cancer, ces témoignages montrent qu’elle a également créé des opportunités de répondre aux faiblesses révélées dans de nombreux systèmes de santé nationaux.

Un sondage réalisé par l’UICC auprès de plus de 100 membres dans 55 pays – y compris des organisations de société civile, des hôpitaux, des centres de recherche et des groupes de soutien pour les personnes vivant avec le cancer – a montré que la pandémie exerçait une pression considérable sur leurs finances et sur leurs activités. Près de trois quarts signalent des baisses de 25% à 100% de leurs revenus en 2020 et s’attendent à des pertes similaires en 2021. The Lancet Oncology a publié une analyse détaillée des résultats du sondage début janvier.

Les témoignages des membres de l’UICC sous forme d’articles, d’interviews, de blogs ou de participations à des webinars confirment par ailleurs les difficultés que rencontrent les organisations actives dans la lutte contre le cancer à assurer leurs services essentiels. Non seulement l’impact financier mais aussi les mesures engagées pour contenir la propagation du COVID-19 et la peur de contagion des personnes atteintes de cancer ont multiplié les défis auxquels la communauté de lutte contre le cancer fait face. Ces récits du terrain rapportent notamment des pénuries aggravées de personnel redéployé pour répondre au coronavirus ; des interruptions et retards dans les actions de prévention, dans les dépistages, dans la recherche et dans les essais cliniques ; des difficultés à effectuer des campagnes de sensibilisation communautaires pour cause de distanciation sociale et des restrictions de mouvement ; et encore plus de barrières dans l’accès aux médicaments essentiels dans les pays à revenu faible et intermédiaire.

Pr Anil D’Cruz, Président de l’UICC et Directeur du département d'oncologie des hôpitaux Apollo en Inde, dit : « Nous sommes relativement certains que nous verrons quantité de dépistages tardifs, ainsi qu’une hausse de la mortalité liée au cancer à cause des perturbations qu’a subi le milieu du cancer cette dernière année. L’impact économique plus large sur la qualité des soins oncologiques pourra également se faire ressentir encore de nombreuses années, même dans les pays à haut revenu – dans les pays à revenu faible et intermédiaire, les conséquences sont inimaginables. Toutefois, dans mon rôle de médecin, j’ai été témoin des efforts incroyables déployés par toutes les personnes travaillant en oncologie pour réduire l’impact de la pandémie, en Inde comme ailleurs. Leurs histoires m’inspirent et les organisations luttant contre le cancer ont besoin de tout le soutien que nous pouvons leur apporter, afin de poursuivre leur travail de sauver des vies. »

Les témoignages que l’UICC livre illustrent comment ces organisations et ces personnes se sont mobilisées pour venir en aide aux patients, pour reprendre les programmes de dépistage, pour maintenir les campagnes de sensibilisation sur la nécessité de prévenir le cancer et pour offrir un environnement sanitaire sécurisé pour les traitements. Des volontaires ont livré des médicaments et même des denrées alimentaires aux patients ou ont assuré leur déplacement dans des centres de soins. Le secteur privé développe des technologies innovatrices pour réduire le temps passé dans un milieu hospitalier tout en maintenant la qualité des soins. Les technologies numériques permettent aux médecins et aux centres de recherche de collaborer et partager leurs connaissances à un niveau mondial et accélèrent la transition vers des soins plus centrés sur la personne.

Dre Miriam Mutebi, Consultante et Chirurgienne-Oncologiste au Centre hospitalier universitaire Aga Khan au Kenya et membre du conseil d’administration de l’UICC, dit : « Nous avons vu des progrès significatifs dans la lutte contre le cancer ces dernières années. Les pays à haut revenu enregistrent une baisse des nombres de cas et des taux de mortalité pour certains cancers. Dans les régions à revenu faible et intermédiaire comme l’Afrique, il y a une plus grande prise de conscience autour du cancer ainsi que des actions prometteuses pour développer et mettre en œuvre des programmes nationaux de lutte contre le cancer. Ce n’est pas le moment de perdre du terrain. Nous devons tirer parti des adaptations et des innovations qui sont en train d’émerger comme aspects positifs du COVID-19 et saisir l’opportunité d’améliorer les systèmes de santé lorsque la crise aura passé. »

La lutte contre le cancer fait face néanmoins à des défis considérables. L’étendue de l’impact de la pandémie rendra plus difficile pour certains pays d’atteindre les Objectifs de développement durable, en particulier ceux relatifs à la santé et à la couverture sanitaire universelle. La mise en œuvre de la stratégie ambitieuse mais réaliste de l’OMS pour éliminer le cancer du col de l’utérus risque d’être retardée. En même temps, l’adoption de cette stratégie par la communauté internationale au pic de la crise sanitaire du COVID-19 démontre la capacité des gouvernements et des organisations non-gouvernementales à se rallier et donner vie à la promesse que des générations futures de femmes ne meurent pas d’une maladie évitable.

Dr Cary Adams, PdG de l’UICC, dit : « Le COVID-19 a des conséquences notables sur la lutte mondiale contre le cancer et la communauté engagée dans cette lutte a répondu de manière extraordinaire, voire héroïque. Cette année, plus que jamais, il s’agit de célébrer lors de la Journée mondiale contre le cancer tout ce que ces personnes ont accompli. Fixons-nous comme objectif en 2021 de rediriger nos efforts collectifs sur les défis à long terme que pose le cancer à tous les pays du monde. Nous devons mieux prévenir, dépister plus tôt et nous assurer que toutes les personnes vivant avec le cancer aient accès aux soins de qualité qu’elles méritent. »

La Journée mondiale contre le cancer 2021 est dédiée au courage et aux réussites des personnes vivant avec le cancer et leurs familles, ainsi qu’au personnel soignant, aux scientifiques, aux volontaires et militant-e-s qui les soutiennent – et appelle à toutes et à tous à s’engager afin de sauver des vies.

ACCÉDER AUX TÉMOIGNAGES SUR LA PAGE DÉDIÉE DU SITE “Adaptations and innovations in cancer care through COVID-19 and beyond

CONTACT MÉDIA

Si vous souhaitez un entretien avec un-e représentant-e de l'UICC ou pour obtenir plus d'informations, veuillez contacter :

Eric Grant
Responsable communication et média, UICC

grant@uicc.org
+41 (0) 79 125 1523

À propos de l’Union Internationale Contre le Cancer (UICC)

L’Union Internationale Contre le Cancer (UICC) est la plus grande et la plus ancienne organisation internationale de lutte contre le cancer. Fondée à Genève en 1933, l'UICC compte près de 1 200 organisations membres dans 172 pays. Elle jouit d’un statut consultatif auprès du Conseil économique et social des Nations Unies (ECOSOC) et entretient des relations officielles avec l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) et l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (UODC). L'UICC compte plus de 50 partenaires, dont des associations, des entreprises et des fondations engagées dans la lutte contre le cancer. L'UICC est un membre fondateur de la NCD Alliance, du McCabe Center for Law & Cancer et de l'International Cancer Control Partnership (ICCP) et a créé la City Cancer Challenge Foundation en janvier 2019.

La mission de l’UICC est à la fois de fédérer et de soutenir la communauté de lutte contre le cancer pour alléger le fardeau mondial que représente cette maladie, favoriser une plus grande équité et inscrire la lutte contre le cancer au programme mondial de développement et de santé. Elle poursuit ces objectifs en réunissant des leaders mondiaux par le biais d'événements et d'initiatives de lutte contre le cancer innovants et de grande envergure, en renforçant les capacités pour répondre aux besoins régionaux et en développant des campagnes de sensibilisation.

www.uicc.org

À propos de la Journée mondiale contre le cancer

La Journée mondiale contre le cancer a lieu chaque année le 4 février. C’est l’initiative mondiale lors de laquelle le monde entier unit ses forces pour mettre en lumière le cancer d’une manière positive et qui inspire. Organisée par l’Union Internationale Contre le Cancer (UICC), cette journée vise à empêcher des millions de décès évitables chaque année en sensibilisant les individus et en les informant sur la maladie, tout en appelant les gouvernements et les individus du monde entier agir. 

La Journée mondiale contre le cancer 2021 est ponctuée par le thème « Je Suis et Je Vais » qui vise à responsabiliser les individus pour qu’ils s’engagent personnellement. Le thème reflète le pouvoir des actions que chacun-e d’entre nous mène aujourd’hui pour réduire l’impact croissant du cancer. 

Cette année fait suite au succès de la campagne de l'année dernière, qui a vu près de 1 000 activités se dérouler dans 113 pays, y compris 85 monuments illuminés dans 52 villes avec les couleurs de la Journée mondiale contre le cancer. De plus, la Journée a vu en 2020 près de 15 000 articles de presse publiés dans 150 pays, plus de 720 000 publications sur les réseaux sociaux, quelque 500 000 visiteurs sur le site internet et la participation de 65 gouvernements.

Pour en savoir plus, veuillez consulter : www.worldcancerday.org/fr

À propos des activités et des événements grand public de la Journée mondiale contre le cancer

Dans le monde entier, des associations et des communautés locales et internationales se réunissent pour organiser des événements dédiés à la sensibilisation et à l’éducation au cancer. Face à la pandémie, les organisations luttant contre le cancer font preuve de résilience et de créativité pour organiser des événements virtuels ou hybrides à la place de grandes manifestations publiques encore interdites, à savoir des dépistages gratuits, des levées de fonds, des marches et des courses de sensibilisation, ainsi que des séminaires publics. 

Pour en savoir plus sur des événements spécifiques, consultez : www.worldcancerday.org/fr/carte-dactivites