Travailler ensemble dans un objectif commun permet de partager les compétences, les connaissances, les perspectives et les réseaux, de manière à être dans la meilleure position pour mener des actions sur tous les fronts à chaque niveau.

Nous avons besoin de stratégies collaboratives qui impliquent la société civile, les entreprises, les villes, les organisations internationales et les institutions de recherche afin de renforcer la sensibilisation et le soutien, inciter les politiques à agir et proposer des solutions complètes et cohérentes.

Jouer notre rôle

Les gouvernements

En plaçant le cancer au coeur de programmes de santé nationaux, les gouvernements ont le pouvoir de sauver des millions de vies. Les décideurs ont le pouvoir législatif nécessaire pour faire adopter des politiques qui permettront de réduire l’exposition aux facteurs de risque du cancer, d’encourager le dépistage et le diagnostic précoces et d’améliorer la disponibilité ainsi que l’accès aux médicaments essentiels et à des soins de qualité. En travaillant aux côtés des patients, des familles, des professionnels de la santé et de la société civile, les gouvernements peuvent mettre en place des politiques et des programmes qui tiennent compte de la situation, des besoins et des ressources spécifiques à leur pays.

 

Les villas

D’ici à 2050, 66 % de la population mondiale devrait vivre dans des zones urbaines1, la qualité de l’environnement urbain jouera donc un rôle de plus en plus important dans la santé publique. Dans de nombreuses villes du monde, les maires et décisionnaires collaborent plus que jamais sur l’élaboration de solutions innovantes pour créer et développer des villes saines. L’un des exemples les plus flagrants est la création d’espaces non-fumeurs, qu’il s’agisse d’espaces de travail intérieurs, de lieux publics ou de zones dans les transports en commun. Les villes peuvent également encourager les personnes à être physiquement actives en mettant à leur disposition des pistes cyclables et rues piétonnes, en offrant à chacun un accès à des espaces verts publics, ouverts, accessibles et sûrs et en améliorant la qualité globale de l’air.

 

« Résoudre la faille causée par le cancer ne peut être l’oeuvre d’un seul individu. La collaboration entre différents secteurs est absolument essentielle. »

- Dr Belén Garijo, Présidente-directrice général de Merck

 

Les entreprises

Les entreprises constituent une opportunité considérable de promouvoir la prévention et le dépistage précoces du cancer. Les entreprises peuvent également proposer un accès à des choix alimentaires sains, promouvoir un mode de transport actif pour se rendre au travail et augmenter l’activité physique au travail, en incitant par exemple les employés à utiliser les escaliers2 3. Les programmes de bien-être peuvent également favoriser le dépistage précoce en utilisant les canaux de communication de l’entreprise pour informer des signes et symptômes de certains cancers et, le cas échéant, encourager la participation aux programmes de dépistage afin de permettre un diagnostic précoce5.

Les écoles

Des habitudes et des comportements sains adoptés durant l’enfance et l’adolescence peuvent durer toute une vie. Chaque école peut favoriser une culture saine en offrant des choix de repas et de boissons sains, en prévoyant des temps de loisir et de sport, ainsi qu’en inscrivant l’éducation physique, la nutrition et les risques de cancer liés à la cigarette et à l’alcool aux programmes scolaires.

 

Fast fact: Smoke-free workplaces reduces our exposure to second-hand smoke by 80-90%4.

 

1. UN DESA (2014) World Urbanization Prospects
2. UICC, Bupa. (2014). Cancer – It’s everyone’s business
3. NCD Alliance (2016). Realising the potential of workplaces to prevent and control NCDs
4. IARC Handbooks of Cancer Prevention, Tobacco Control, Vol. 13: Evaluating the effectiveness of smoke-free policies (2009: Lyon, France) 
5. UICC, Bupa (2015). Tackling breast cancer in the workplace