Au moins un tiers des cancers sont évitables, ce qui nous donne toutes les raisons d’encourager des choix sains et des stratégies de prévention afin que chacun de nous ait les meilleures chances de prévenir et de réduire le risque de cancer.

Favoriser votre santé

Tous les cancers ne sont pas évitables, mais nous savons que nous pouvons éviter beaucoup d’entre eux simplement en adoptant de bonnes habitudes. Selon l’Organisation mondiale de la Santé, au moins un tiers des cancers courants peuvent être évités1 en adoptant une alimentation saine, en luttant contre le surpoids et en étant physiquement actif.

Tabagisme

Le tabagisme constitue la plus grande cause évitable de cancer dans le monde, et arrêter de fumer est l’une des meilleures décisions que nous puissions prendre pour réduire les risques de cancer. Il a été démontré que le tabagisme entraîne environ 15 types de cancers différents, y compris des cancers de la sphère ORL, des poumons, du foie, de l’estomac, des intestins et des ovaires, ainsi que certains types de leucémies (cancers du sang)2. Arrêter de fumer est bénéfique à tout âge : cela augmente l’espérance de vie et améliore la qualité de celle-ci3.

Alcool

L’alcool est fortement lié à un risque accru de certains cancers. En réduisant et en limitant votre consommation d’alcool, vous pouvez réduire les risques de cancer de la bouche, du pharynx, du larynx, de l’oesophage, de l’intestin et du sein et également réduire le risque de cancer du foie et de l’intestin.

Activité physique

Lutter contre le surpoids et pratiquer quotidiennement une activité physique diminue le risque de dix types de cancers, à savoir ceux du côlon, du sein, de l’utérus, de l’ovaire, du pancréas, de l’oesophage, du rein et du foie, ainsi que les cancers de la prostate et de la vésicule biliaire à un stade avancé6,7.

Rayons ultraviolets

Peu importe l’endroit où vous vivez ou votre couleur de peau, limitez votre exposition aux rayons ultraviolets du soleil et évitez les cabines UV ainsi que les solariums pour réduire le risque de cancer de la peau8. Vous pouvez vous protéger en restant à l’ombre, en vous couvrant et en évitant de vous exposer au soleil de manière prolongée.

 

Donnée clée : Le tabagisme est associé à 71 %4 des décès du cancer du poumon et il est responsable d’au moins 22 % de tous les décès liés à un cancer5. 

 

Risques professionnels

Certaines personnes peuvent être exposées à des substances cancérigènes dans le cadre de leur travail. Par exemple, il a été démontré que les ouvriers des usines de teinture chimique ont un risque plus élevé que la normale de développer un cancer de la vessie. L’amiante est également un risque bien connu de cancer lié à l’environnement professionnel, particulièrement de ce qu’on appelle un mésothéliome, c’est-à-dire une tumeur qui touche la plèvre, qui correspond à l’enveloppe des poumons. D’ailleurs, l’amiante n’est pas uniquement présente sur les lieux de travail : elle peut également être détectée dans les vieux bâtiments.

Se faire vacciner

On estime que les infections chroniques (dues en général à des virus) entraînent environ 16 % de tous les cancers dans le monde. Plusieurs des cancers les plus courants, comme le cancer du foie, du col de l’utérus et de l’estomac, sont associés respectivement à des infections dues au virus de l’hépatite B (VHB), au papillomavirus humain (VPH) et à la bactérie Helicobacter pylori (H. pylori). À l’heure actuelle, il existe des vaccins sûrs et efficaces contre le HBV et le HPV qui peuvent nous aider à nous protéger contre les cancers du foie et du col de l’utérus liés aux infections.

Ce que nous pouvons faire

  • En tant que personne, nous pouvons prendre la responsabilité de rester en bonne santé, notamment en se faisant vacciner et en rappelant aux autres de le faire, en adoptant un mode de vie sain et actif et en évitant l’alcool, le tabac et l’exposition excessive/prolongée au soleil
  • Les gouvernements et les décideurs peuvent mettre en place des programmes de vaccination afin d’éviter les infections qui entraînent les cancers du col de l’utérus et du foie, légiférer sur les solariums et les salons de bronzage et bannir l’extraction et l’export d’amiante
  • Les écoles peuvent jouer un rôle de promotion des comportements sains auprès des enfants, du personnel, des parents, des familles et de la communauté au sens large, en cultivant un environnement qui favorise une bonne nutrition et l’activité physique ainsi qu’en fournissant des informations sur les autres facteurs de risque du cancer
  • Les employeurs peuvent mettre en place des mesures au travail visant à encourager l’adoption et le maintien d’habitudes saines au quotidien et des politiques visant à éviter l’exposition professionnelle à des agents cancérigènes, comme l’amiante ou d’autres substances, ainsi que proposer des activités physiques, des repas sains et créer des espaces non-fumeurs.
  • Les villes et les communautés peuvent prendre l’initiative de créer un environnement urbain de qualité qui favorise et protège la santé et le bienêtre de leurs citoyens.
1. http://www.who.int/cancer/en/
2. https://www.cancerresearchuk.org/about-cancer/causes-of-cancer/smoking-…
3. Jha P, Peto R. (201). Global Effects of Smoking, of Quitting, and of Taxing Tobacco. N Engl J Med. 370:60-8.

4. World Health Organization, Global Report: Mortality Attributable to Tobacco 
5. GBD 2015 Risk Factors Collaborators. Global, regional, and national comparative risk assessment of 79 behavioural, environmental and occupational, and metabolic risks or clusters of risks, 1990- 2015: a systematic analysis for the Global Burden of Disease Study 2015. Lancet. 2016 Oct; 388 (10053):1659-1724.
6. World Cancer Research Fund International/American Institute for Cancer Research. Continuous Update Project.
7. World Cancer Research Fund International/American Institute for Cancer Research. Continuous Update Project Reports.
8. SunSmart. UV and sun protection.