Une meilleure conscience ainsi que des informations et des connaissances justes sont autant d’éléments qui peuvent permettre à chacun de nous de reconnaître les signes avantcoureurs, de faire des choix éclairés pour sa santé et de combattre ses propres peurs et idées reçues sur le cancer.

Connaître son corps : le dépistage précoce sauve des vies

Tous les cancers ne présentent pas de symptômes ni de signes avant-coureurs. Cependant, dans de nombreux cas de cancer, il existe des signes qui montrent que quelque chose ne va pas. C’est notamment le cas des cancers du sein, du col de l’utérus, colorectal, de la peau, de la sphère ORL et de certains cancers qui touchent les enfants. Il est important de les reconnaître car un cancer dépisté précocement est presque toujours plus facile à traiter voire à guérir. Cela permet donc d’augmenter les chances de survie ainsi que la qualité de vie des personnes diagnostiquées. De plus, reconnaître les signes avant-coureurs de certains cancers est efficace et économique, et dans bien des cas, aucune technologie de diagnostic spécialisée n’est requise. Chacun de nous peut assimiler les informations utiles pour dissocier ce qui est normal dans son corps des changements inhabituels, notamment ceux qui pousseraient à consulter rapidement un professionnel de santé1.

Ce que nous pouvons faire?

  • En tant qu’individu, nous pouvons nous renseigner et informer nos proches, y compris nos enseignants, nos parents, nos aidants et notre communauté, à reconnaître les signes et symptômes les plus fréquents. • Les professionnels de la santé doivent comprendre les signes et symptômes pour éviter un mauvais diagnostic et encourager le dépistage précoce chez leurs patients en soulignant son importance. • Les législateurs ont un rôle crucial à jouer. Les gouvernements peuvent développer des stratégies pour améliorer la sensibilisation et l’éducation et intégrer la détection et le dépistage précoces aux systèmes de santé nationaux.

 

Donnée clé : Une récente étude britannique a démontré que pour huit cancers communs (ceux de la vessie, du côlon, du sein, du col de l’utérus, de l’utérus, des ovaires, des testicules, ainsi que les mélanomes malins) la survie était trois fois plus élevée lorsque le cancer était diagnostiqué tôt2.

 

Dépistage du cancer

Même si vous ne présentez pas de signes ou de symptômes de cancer et que vous semblez en bonne santé, vous faire dépister pour certains types de cancer permet de repérer certains signes d’apparition de la maladie3. Parmi les cancers dont le dépistage est efficace, on peut citer les cancers du sein, du col de l’utérus, du côlon (cancer colorectal) et des poumons. Cependant, cela peut varier selon les pays.

Mythes, idées reçues et stigmatisation

Il est normal que certains mythes et certaines idées reçues répandues à propos du cancer, notamment le fait qu’on ne puisse pas en guérir ou qu’on ne puisse rien y faire, fassent peur. Cependant, ces idées préconçues ou fausses ainsi que la stigmatisation qui entourent le cancer créent un cercle qui vient renforcer nos craintes. Parfois, notre peur peut nous pousser à éviter un dépistage précoce, ou bien à repousser ou à éviter le traitement et les soins. Bien souvent, lorsque le diagnostic est tardif ou que le traitement n’est pas du tout mis en place, les résultats sont bien pires, et ils viennent à leur tour perpétuer les mythes et les idées reçues selon lesquels le cancer est incurable.

Ce que nous pouvons faire ?

  • S’informer sur le cancer auprès de sources fiables : En vous informant, vous pouvez contrer vos propres idées reçues et craintes à propos du cancer.
  • Grâce à vos connaissances, à votre sensibilisation et à votre compréhension, vous aurez le pouvoir de supprimer chez les autres les pensées, les attitudes et les comportements négatifs qui perpétuent les mythes sur le cancer.
  • Se faire entendre :Par la discussion, vous pouvez aider à apaiser la peur, la stigmatisation et la discrimination, à modifier les perceptions et à renforcer le soutien apporté aux malades du cancer.
  • Comprendre les différentes croyances culturelles : Comprendre les croyances et les pratiques culturelles autour du cancer est indispensable pour y répondre, pour modifier les attitudes et pour réfuter les mythes les plus courants.
  • Renforcer le pouvoir des individus et des communautés : Les gouvernements, les communautés, les employeurs et les médias ont tous un rôle à jouer pour remettre en question la perception du cancer et créer une culture dans laquelle les personnes atteintes du cancer ne sont pas discriminées sur leur lieu de travail, dans le système de santé ou dans notre société.
1. Cancer Research UK. Key signs and symptoms of cancer
2. Cancer Research UK. Survival three times higher when cancer is diagnosed early
3. Cancer Research UK. Understanding cancer screening